Rendez-vous du 12 décembre 2020

Posted on 13 Déc 2020 | 0 comments


Je médite depuis deux jours sur l’idée suivante : le monde nous offre la possibilité de découvrir ce que sa complexité nous propose. Nous pouvons construire ce monde où nous vivons, en étudiant cette complexité. Il s’agit là d’un travail certes difficile. Mais ce travail peut nous permettre de vivre pleinement.

Je vais tenter de m’expliquer.

Le monde que j’ai sous les yeux m’apparaît comme quelque chose de plus en plus complexe.

En ce qui concerne mon corps, les savants me font découvrir le vaste domaine que mes organes mettent à ma disposition, pour avoir le plaisir d’observer ce corps.

Et le monde que j’ai sous les yeux m’ invite à un travail dont je ne peux même pas mesurer l’immense dimension, ni l’évidente utilité.

L’immense dimension dont je viens de parler pourrait être celle d’un univers qui comprendrait, par exemple, le double des planètes que nous connaissons, avec un deuxième soleil, une deuxième terre habitée par une population comparable à celle que nous fréquentons sur notre présente terre… Voilà ce que je peux me permettre d’imaginer quand je regarde ce que nous avons aujourd’hui sous les yeux.

Et quelle serait l’évidente utilité d’un tel monde, s’il devenait non plus imaginaire, mais réel?

Je ne vais pas, aujourd’hui, prendre le risque de répondre à une telle question. Mais il ne me parait pas inutile de la poser à vous qui avez avez pris le risque de me lire. Je me permets de vous prier de prendre le risque de me répondre.

Pierre Marchou

Submit a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.