Ouvrons les yeux!

Posted on 4 Mar 2016 | 1 comment


La Grèce est « au bord du chaos », comme le dit le journal  « Le Monde » daté du 2 mars 2016. Il est clair que ce pays n’est pas en mesure de gérer, à lui seul, l’arrivée des dizaines de milliers de migrants qui l’assaillent. Seule l’Europe, dans son ensemble est en mesure de faire face à ce grave problème. Mais elle ne semble pas disposée, pour l’instant, à le prendre en mains. Si elle persiste dans cette attitude, si elle ferme les yeux, il est à craindre qu’elle cessera d’exister. En effet, si l’Europe prend le risque de ne pas faire face, au côté de la Grèce, aux difficultés qui assaillent ce pays, elle condamne les autres pays voisins à un même naufrage, avant de sombrer, un jour ou l’autre, dans la même catastrophe.

Non loin de la Grèce, un autre pays semble avoir choisi de fermer les yeux sur un danger qui menace pourtant son existence : il s’agit d’Israël. Pardon de revenir sur un sujet que j’ai déjà, plusieurs fois, évoqué. Le 17 novembre 1947, l’ONU a décidé de créer deux Etats sur la terre de Jérusalem, l’un pour les Juifs, l’autre pour les Arabes. Le premier existe : Israël. Le second n’a toujours pas vu le jour : l’Etat Palestinien. Or cet Etat représente, s’il est créé, la seule garantie, pour Israël, d’avoir un voisin capable de cogérer convenablement sa propre sécurité et celle d’Israël. Aujourd’hui, ce que l’on appelle « L’Autorité Palestinienne » n’a pas les moyens – civils et militaires – de contrôler utilement le comportement des Palestiniens. Seule, la création d’un Etat doté des moyens civils et militaires pour assurer l’ordre sur son territoire – la Cisjordanie – est susceptible de résoudre le problème de sécurité qui se pose. Et seule l’ONU est en mesure d’assurer pacifiquement et démocratiquement la création de cet Etat. Face à l’urgence et à la gravité du problème de la création d’un Etat Palestinien, la communauté internationale ne peut pas se permettre, comme elle semble le faire aujourd’hui, de fermer les yeux.

Pour ma part, je vis à Vence. Bien loin, en apparence, des pays dont je viens d’évoquer les graves difficulté. Mais nous sentons bien que notre monde est à la fois immense et tout petit. J’invite les quelques lecteurs de mon blog à « ouvrir les yeux ». Je sens bien que ma démarche n’a peut-être pas une grande utilité.

Et pourtant, je tente cette démarche, si naïve soit-elle!

Parce que je me dis que mon modeste appel à ouvrir les yeux pourra peut-être résonner dans le cœur de quelqu’un susceptible d’agir.

A ce « quelqu’un », je dis, d’avance, « merci!  »

Pierre Marchou

 

1 Comment

  1. J’admire tes écrits… Ta foi aussi en les hommes…
    Je voudrais bien y croire autant..
    Bisous à tous les deux
    Françoise

    Post a Reply

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *