Je viens d’adresser un courriel à la « Mission de Palestine en France »

Posted on 29 Juil 2014 | 3 comments


29  juillet 2014.

Je viens d’adresser  un courriel à la  « Mission de Palestine en France », qui représente à Paris l’ « Autorité Palestinienne » dont le siège est à Ramallah, en Cisjordanie. En voici le texte :

Israël déclare publiquement intervenir militairement dans la bande de Gaza pour faire cesser les envois de « scuds » qui sont opérés, à partir de ce territoire, vers Israël.

De son côté, l’  « Autorité Palestinienne » exerce officiellement son autorité sur ce territoire de Gaza. Si elle est en mesure d’obtenir la cessation des envois de « scuds » opérés sur ce territoire en direction d’Israël, il est urgent qu’elle le fasse afin de faire en sorte que cesse le massacre de civils innocents auquel le monde assiste en ce moment.  

Si  l’ « Autorité Palestinienne » n’est pas en mesure d’obtenir, de sa propre autorité, la cessation des tirs de « scuds » depuis  Gaza  vers Israël, il convient qu’elle s’adresse, dans le but de faire cesser ce bombardement, à la seule Autorité Internationale qui dispose des moyens diplomatiques, et éventuellement militaires, qui permettront d’ obtenir l’arrêt des tirs de « scuds » vers Israël, avec, pour conséquence, l’arrêt des sanglantes interventions israéliennes.  

Merci de me dire ce que vous pensez de ma remarque.

Avec mes meilleurs sentiments.

Pierre Marchou

 

Par ailleurs, j’ai recueilli récemment les informations suivantes :

La Jordanie, qui siège actuellement au Conseil de Sécurité de l’O N U, a transmis mardi aux autres membres du Conseil une motion qui « condamne toutes les violences et hostilités dirigées contre des civils ainsi que tous les actes de terrorisme ».

Elle exprime une « grave inquiétude en particulier au sujet des lourdes pertes civiles qui en résultent parmi la population civile palestinienne.

Toujours dans l’enceinte de l’O N U :

« Israël fait tout son possible pour éviter de frapper des civils, parce que nous pensons que toute vie innocente perdue est une tragédie. Nous regrettons profondément ces pertes, mais la responsabilité en incombe au Hamas qui se cache au milieu des civils et se sert d’eux comme de boucliers humains », a déclaré le numéro deux de la représentation israélienne à l’ONU, David Roet.

Enfin, le 12 juillet, avant le lancement de la phase terrestre de l’opération israélienne, le Conseil de sécurité a adopté une déclaration appelant à un cessez-le-feu et exprimant de profondes inquiétudes quant à la sécurité et à la protection des populations civiles de part et d’autre.

 

Oui,  je pense  que,  petit à petit,  l’idée  d’un appel à l’ONU, pour demander à cet organisme de prendre en main le problème de la paix en Israël/Palestine,   je pense que cette idée va faire son chemin.

Pierre Marchou

 

 

3 Comments

  1. Bonjour Pierre,
    Nous sommes tous profondément affectés par cette guerre entre Israël et la Palestine-Gaza et nous suivons la progression du jour en jour. Combien d’innocents sans protection de deux côtés doivent encore mourir avant que la raison gagne ? Pourtant beaucoup de témoignages du désir du ‘Vivre-Ensemble’ émergent en ce moment un peu partout. Que ce désir de paix et de justice, de reconnaissance de l’autre grandisse partout !
    Merci de nous faire participer à tes reflexions…
    Maria ANDRE

    Post a Reply
  2. Je crois que tout le monde sait que ses « archaïques roquettes » qui n’ont pas tué une mouche à Israël n’étaient pas lancées qu’après des sanglantes raids aviation du côté israélien qui ont massacré 1300 civils dont une grande partie sont des femmes et des enfants!!! Mais c’est pas grave c’est des palestiniens, ils se sont habitués.
    De l’autre côté, les grands pays qui nous enseignent la démocratie refuse le choix politique des gazzaouis et reconnaissent l’autorité d’un pouvoir qui a perdu sa légitimité depuis des années… Là ils ont fait le mauvais choix!!! car quelques mois après ces politiciens hypocrites ont classé le Hamas comme « organisation terroriste ».
    Je me rappelle bien que les révolutionnaristes français qui ont éradiquer louis 16 et son pouvoir dictateur étaient considérés au départ des rebelles mais après ils sont devenus – par hasard- des héros.
    Enfin, je suis persuadé que l’ONU ne pourra jamais résoudre ce problème car c’est elle qui l’a crée…

    Post a Reply
    • Abdessami , je prends connaissance de votre intervention de ce 30/07/2014 à 20 h 03.
      Je vous en remercie car elle manifeste un sincère souci de dialoguer. Et ce souci nous rapproche. Il vous donne votre juste place dans ce blog.
      Je tente une réponse à vos remarques, en les envisageant l’une après l’autre.
      1/ Les « archaïques roquettes » du Hamas n’ont été lancées, dites-vous, qu’après les bombardements d’Israël, et en riposte à ceux-ci.
      Je ne me sens pas en mesure de répondre, avec certitude, à la question de savoir qui a commencé. Mais l’enchaînement des tirs de « scuds » du Hamas et des bombardements israéliens ont provoqué, je le constate comme vous, la mort de nombreux civils à Gaza , dont beaucoup de femmes et d’enfants.
      La question de savoir « qui a commencé? » me parait sérieuse. Mais elle est, à mon sens, moins urgente que celle de savoir comment arrêter ce massacre.
      Et nous devons nous mettre à la recherche de cette dernière question.
      2/ Vous indiquez : Les grands pays qui nous enseignent la démocratie refusent le choix démocratique des gazzaouis et reconnaissent l’autorité d’un pouvoir qui a perdu sa légitimité depuis des années.
      Si je vous ai bien compris, vous indiquez que l’ « Autorité Palestinienne », dirigée à Ramallah par Mahmoud Abbas, n’a plus qualité pour diriger la Cisjordanie, et que cette qualité revient au Hamas, en application du « choix démocratique des gazzaouis ».
      Merci d’indiquer, sur ce blog, si cette lecture de votre déclaration est la bonne. Il en résulterait, pour le Fatah de Mahmoud Abbas, et pour le Hamas de Khaled Mechaal
      la nécessité urgente de clarifier leurs positions respectives.
      3/ Vous indiquez enfin : « je suis persuadé que l’O N U ne pourra jamais résoudre ce problème, car c’est elle qui l’a créé. »
      Il est permis, éventuellement, de regretter la décision prise par l’O N U, en 1947, de créer deux états, l’un pour les Juifs, l’autre pour les Arabes. Mais comment peut-on, aujourd’hui, remettre en cause cette décision? Cela semble peu possible. Si, en conséquence, on accepte cette décision, pour le meilleur comme pour le pire, il est urgent de demander à celle qui l’a prise, l’O N U, d’assurer la responsabilité de sa mise en œuvre.

      Post a Reply

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *