« Demain qui gouvernera le monde? »

Posted on 2 Mar 2016 | 1 comment


Je lis, dans le livre de Jacques Attali qui porte ce titre, à la page 326, le passage suivant :

« Si l’humanité n’a pas conscience d’elle-même, ni de claire raison d’être à ses propres yeux, elle ne pourra nourrir aucun respect pour elle-même, elle ne pourra pas s’organiser, et, dans ce cas, elle risque de devenir son pire ennemi : c’est par elle-même, on l’a vu,  qu’elle pourrait le plus aisément être détruite dans une sorte de suicide inconscient. »

Je ne peux m’empêcher de voir dans ces lignes le constat d’un vide, avec l’inquiétude que ce vide semble provoquer.

Et j’observe que ce constat se situe au terme d’une recherche passionnante, et passionnée, qui porte sur toutes les tentatives qui ont eu pour objet, depuis des millénaires, la mise sur pied d’une gouvernance unifiée de notre monde.

Et c’est là que Jacques Attali ajoute :  » l’humanité doit prendre conscience de l’unité de son destin, et d’abord de son existence en tant que telle. Cette prise de conscience viendra de ceux qui s’intéressent à l’avenir du monde, et que j’ai appelés ailleurs « hypernomades » : militants associatifs, journalistes, philosophes, historiens, fonctionnaires internationaux, mécènes, acteurs de l’économie internationale, créateurs en tous genres, etc…  Ces acteurs mondiaux d’un genre nouveau créeront une dynamique transfrontalière qui se révèlera un jour plus puissante que celle du marché. Ils incarneront le bien public mondial. »

Je me pose alors une question : cette action des « hypernomades » est tout à fait souhaitable, mais qu’est-ce qui sera de nature à les motiver? Qu’est-ce qui va amener les « hypernomades » à agir?

Certes ces « créateurs en tous genres » sont d’ores et déjà largement actifs. Mais l’on peut s’interroger sur ce qui va mobiliser leur énergie dans l’immense travail qui les attend.

Pour ma part,  je risque une réponse : seul l’amour du monde, dans le cœur d’un homme, est capable de mettre en marche une action qui aura pour but de sauver ce monde.

Voilà ce que j’ai dans le cœur.

Et j’ose ajouter que j’ai l’ambition de rejoindre les « hypernomades » dans leur tâche.

Merci , Jacques Attali, pour ce livre qui nous interroge de plus en plus fort.

Pierre Marchou

 

Bonjour Jacques Attali.

Je vais publier ce texte sur mon blog : « www.06demain.fr »

Merci de me dire ce que vous en pensez.

Cordialement.

Pierre Marchou

Jacques Attali a eépondu :

« C’est un très beau texte. »

 

1 Comment

  1. Merci! C est un très beau texte!

    Post a Reply

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *