Comment désenclaver la future gendarmerie?

Posted on 1 Déc 2009 | 5 comments


Je lis, dans « Nice-Matin » de ce jour, 1er décembre 2009, que la première pierre de la gendarmerie de Vence vient d’être posée.

A ce sujet, je m’interroge sur le point suivant: compte tenu de l’embouteillage qui se manifeste, chaque jour ouvrable, entre 17 et 19 heures, sur l’avenue Emile Hugues, la municipalité que je présidais avait proposé au Conseil Général la construction d’une voie routière qui relierait l’avenue Emile Hugues à l’avenue du Colonel Meyère. Cette voie devait  partir de l’avenue Emile Hugues à l’endroit prévu pour l’accès à la gendarmerie (c’est le chantier que l’on voit aujourd’hui quand on descend Emile Hugues) et rejoindre l’avenue deu Colonel Meyère à la hauteur de la Médiathèque. Elle offrait ainsi aux gendarmes une deuxième possibilité de sortie pour leurs véhicules, ce qui serait appréciable en cas d’intervention urgente. Compte tenu de cet intérêt pour l’exercice des opérations de sécurité, le Conseil Général avait accepté de participer à la construction de cette voie à hauteur de 1 million d’euros .

Outre son intérêt évident pour le travail des gendarmes, cette nouvelle voie présentait pour la circulation à Vence une opportunité majeure. Elle rendait enfin possible la mise en sens unique de l’axe avenue Marcelin Maurel/avenue de la Résistance, en créant une boucle de circulation convenable: avenue de la Résistance/ place du Maréchal Juin/ avenue Emile Hugues/ nouvelle voie à construire/ avenue du Colonel Meyère/ avenue Marcelin Maurel/ place du Grand Jardin.

Deuxième intérêt, à plus long terme, pour l’amélioration de la circulation à Vence: la nouvelle voie pourrait se poursuivre jusqu’à l’avenue de Provence, permettant ainsi une circulation périphérique autour de notre ville.

Je n’ai malheureusement aucune nouvelle de ce projet de voie urbaine qui permettrait de relier l’avenue Emile Hugues à l’avenue du Colonel Meyère.

Sur ce sujet, une réflexion de nos élus, ainsi qu’une consultation des Vençoises et des Vençois me semblerait utile.

Pierre Marchou

5 Comments

  1. Je partage votre analyse et la solution que vous préconisez.
    A date, à ma connaissance, ce projet est a minima suspendu voire annulé.
    Le motif de cette annulation est la construction probable et au « chausse-pied » d’un collège qui ne laisse plus de place à quoique ce soit d’autre sur ce secteur.
    Bien cordialement,
    Loïc Dombreval.

    Post a Reply
  2. Je partage tout à fait cette analyse et cette solution que nous avions etudié ensemble mon cher Pierre. Ce projet serait nettement plus utile à Vence dans ce secteur que la construction du second collège qui risque de paralyser compètement notre ville.
    Bien à toi
    Amicalement
    Pierre Rondot

    Post a Reply
  3. Cher Ami,

    Cette voie serai surement trés utiles.

    Mais au sujet de la gendamerie j’ai une remarque à faire:
    Comment est ce que possible que la construction d’une simple gendamerie coute 8,5 mio € donc plus que 50 mio de FF?
    à ce prix la on pourrait construire le palace d’un emir!!!
    Cordialement et avec un bonjour à votre épouse
    votre Klaus Bäulke

    Post a Reply
  4. je soutiens l’idée mais cette proposition positive aurait du être intégrée lors de la présentation du plan global de circulation en Juillet 2009.
    Maintenant que le plan global de circulation a été voté en conseil municipal je pense que ce ne sera plus d’actualité. En plus le projet du collège comme mentionné dans un commentaire précédent ignore complètement cette bonne idée…dommage

    Post a Reply
  5. Cette solution était excellente pour désenclaver l’arrivée en voiture sur Vence qui, depuis le rond point St Anne devient chaque jour de plus en plus problématique. Qu’en pensent les gendarmes, principaux interessés ? et est-ce encore possible aujourd’hui ?

    Post a Reply

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *